Posts by Author

lignes: épaisseur, espacement, rotation

presentation final review


posters final review

x4 joints

mid-term review

La nouvelle façade pour la tour de Piraeus doit résoudre la contradiction entre faire de cette tour une « landmark » pour la ville d’Athènes tout en l’intégrant dans le paysage urbain.

En soulignant le sommet de la tour, cette nouvelle façade crée un signe visible s’adressant à une longue distance. A une plus petite échelle, elle va réagir au programme de façon à créer différentes ambiances et vues intérieures particulières, mais aussi de façon à désintégrer l’imposant volume de la tour vu depuis l’extérieur.

La façade est composée de deux couches continues superposées, comme deux tissus qui viendraient enrober la tour. Ces deux couches vont jouer sur des effets de moiré et interagir visuellement.

La couche intérieure entoure de près le volume existant. La couche extérieure complète la première en offrant une protection supplémentaire contre le soleil. Sa géométrie est beaucoup plus libre et elle se déforme en fonction du programme et de l’environnement.

Moiré

L’effet de moiré est obtenu par un motif se retrouvant sur la couche intérieure et la couche extérieure. Celui-ci est dessiné de manière à créer une grande transparence entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment lorsque les motifs de l’une et l’autre des deux couches sont exactement superposés. Au contraire, plus les motifs sont en décalage, plus le rapport entre l’intérieur et l’extérieur va être coupé. Vue depuis l’extérieur, cette façade aura depuis chaque point de vue un aspect unique.

Paramétrisation

Différentes zones sont déterminées sur la façade, qui vont régler les positions de la première couche par rapport à la seconde.

Elles se divisent en deux grandes catégories (éventuellement contradictoires). La première représente l’influence du programme / des espaces intérieurs sur la façade, la seconde l’influence de l’environnement:

  • La première catégorie peut par exemple prendre en compte le rapport visuel du programme avec l’extérieur, et déterminer des endroits où une plus grande transparence est nécessaire.
  • La seconde catégorie peut par exemple représenter des zones dont les motifs seraient accentués pour certains points de vue, ou alors qui nécessitent une plus grande protection contre le soleil (optimisation de l’orientation du motif par rapport au soleil).

Matérialité

Les deux couches s’accrochent à la façade par l’intermédiaire d’un treillis métallique. La couche intérieure est une couche de verre, qui à le rôle de barrière contre l’environnement, sur laquelle est imprimé le motif. La couche extérieure est faite de lamelles métalliques peintes.

La structure en triangle du treillis lui permet une plus grande liberté de déformation par rapport à la forme que prendra la couche extérieure, et rend possible l’intégration de l’escalier de secours dans la façade.


Analyse du site

Le but de cette analyse était de déterminer des points de vue particuliers depuis la tour, puis de les transposer en “lignes” sur sa façade. Ces lignes correspondent aux endroits où la transparence de la façade (vue)  devra être maximum et orientera l’espace intérieur.

Ces orientations sont aussi des indications pour le futur programme, par exemple un café juste au dessus des toits de la ville, orienté pour recevoir la lumière du matin, et une vue plus “filtrée” pour les bureaux (essentiel du programme).

Superposition de motifs

Comme point de départ, j’ai réalisé un modèle grasshopper dans lequel on peut introduire un motif (n’importe lequel tant qu’il est inscrit dans un rectangle), puis ce motif est répété sur 2 couches. Les 2 couches sont alignées de façon à ce que les milieux des motifs qui se trouvent au milieux des 1ères rangées du haut soient exactement superposés.

La 2ème couche est agrandie de façon à ce que quelles que soient les dimensions de la “façade” ou le nombre de motifs en X ou en Y, le décalage de la dernière ligne de la deuxième couche par rapport à la première soit égal à la moitié de la dimension d’un motif de la 1ère couche. De cette façon, le décalage entre les motifs de la 1ère et la 2ème couche est minimum au sommet de la façade, et maximum au bas.

lien fichier grasshopper

lien fichier rhino

x3 Ouvertures

Ouvertures

Dans le bâtiment Dior, les ouvertures sont de simples trous découpés dans la façade. Elles sont alignées sur une bande horizontale et une bande verticale. Leurs positions sont définies par les panneaux de construction, tout comme leurs dimensions.



Superposition et perspective

La façon dont sont crées les ouvertures des vitres / fenêtres ne me semble pas être le détail significatif de ce projet. Par rapport au projet de Piraeus, j’ai préféré me concentrer sur l’autre types d’ouvertures présentes dans le projet de Ginza: les percements des panneaux de la façade.

Ces percements ne permettent pas un rapport entre l’extérieur du bâtiment et l’intérieur, mais créent un rapport visuel entre la première couche de la façade et la couche inférieure.Elles permettent de mêler les motifs propres à chaque couche (analysés dans x2), et de créer un effet de profondeur en trichant sur la perspective.



Landmark, intégration, distances

C’est l’idée de jouer avec la perspective qui me paraît particulièrement adaptée au projet de Piraeus.

Ce projet est caractérisé par la contradiction entre le rôle de «landmark» que doit prendre le bâtiment et son intégration dans une ville où  la construction de tours n’est pas encore (encore) bien acceptée par la population. La tour en tant que landmark s’adresse à une grande distance, tandis que l’intégration dans la ville se fait à une plus petite distance. L’idée est donc de jouer sur la distance, en créant une façade qui vue de loin souligne le sommet de la tour en tant que landmark, alors que vue de plus près soulignerait les volumes existants, dans lesquels se trouvent différentes fonctions, et casserait la verticalité caractéristique d’une tour.

Moiré

Une façon d’avoir une façade changeant suivant le point de vue est d’utiliser un effet de moiré:

Le principe du moiré fonctionne sur le principe de la superposition de deux motifs identiques possèdant des «ouvertures» et d’un décalage qui fait que les ouvertures se retrouvent superposées ou en opposition.

Si les deux motifs se trouvent dans le même plan, le décalage peut être dû à une translation d’un motif par rapport à l’autre, une rotation ou un agrandissement.Les deux motifs peuvent aussi ne pas être dans le même plan. Dans ce cas, le décalage peut simplement résulter du fait que l’observateur ne les regarde pas perpendiculairement. A cette raison peuvent encore être ajoutées les mêmes que celles de deux motifs dans le même plan. Le bâtiment de Ginza n’utilise pas un effet de moiré car seulement une des couches de la façade possède des ouverture!






Soleil et vues

Idéalement, la façade de Piraeus devrait être composées de plusieurs couches qui, vues depuis une grande distance, attireraient le regard sur le haut de la tour, alors que vue de près l’effet se porterait plus sur l’ensemble de la tour, et permettraient toujours de voir à l’extérieur si l’on se trouve à l’intérieur.

En plus de donner un aspect «symbolique» au bâtiment, ces différentes couches pourraient former une protection contre le soleil, qui est une des plus grosse contrainte sur  le site de Piraeus.



x2 Kumiko Inui, Christian Dior Ginza Store, Tokyo: matérialisation et perspective

Les motifs analysé dans x2 Tartan sont matérialisés de deux manières différentes. Le motif de la couche extérieur est percé dans des plaques d’aluminium, tandis que celui de la couche intérieure est sérigraphié, également sur des plaques d’aluminium. Le motif sérigraphié peut donc être deviné à travers les trous du motif extérieur. Comme sa taille est réduite par rapport au motif extérieur, il augmente l’impression de profondeur entre les 2 plaques, en faussant la perspective. Je trouve l’idée de jouer avec les couches pour, par exemple, fausser la perspective particulièrement intéressante pour Piraeus: de nombreux effets peuvent être obtenus par trompe-l’oeil plutôt que de rajouter de nouvelles structures sur l’existante.

x2 Kumiko Inui, Christian Dior Ginza Store, Tokyo: tartan

Motif tartan sur Wikipédia